Aller au contenu

🤓 Découvrez l'avenir du contenu web et SEO :

Télécharger le e-book 📖

Content manager : tout savoir sur le métier

A mi-chemin entre les fonctions de community manager et de responsable éditorial, le travail du content manager consiste à mettre en avant une entreprise, une marque ou une institution.

Par Wendy Cournal

Publié le 13 novembre 2023 - Mis à jour le 19 février 2024

Temps de lecture : 10 minutes

Content manager, voilà un métier du web qui attire de plus en plus. Avec la constante progression du numérique, il ne cesse d’évoluer et offre de nombreuses opportunités d’emploi et de carrière. À la croisée du marketing, de la communication, de l’éditorial et du digital, ce métier répond à des besoins croissants dans divers secteurs d’activité. Mais en quoi consiste effectivement le métier de content manager ? À qui s’adresse-t-il ?

Qu’est-ce qu’un content manager ?

Si l’on devait définir simplement le métier de content manager, on dira qu’il s’agit d’un professionnel chargé de produire des contenus éditoriaux sur le web. Mais en creusant un peu plus, on s’aperçoit que ses fonctions vont bien au-delà et sont plus complexes.

Un content manager est une personne qui conçoit et diffuse des contenus numériques pour une marque, une entreprise, une association et toute entité souhaitant développer sa présence sur le web. Il contribue à améliorer la notoriété de l’entité à travers ses contenus. Pour ce faire, il doit établir et mettre en œuvre une stratégie éditoriale répondant aux besoins de ce dernier et aux exigences du marché. Cette tâche va de l’audit éditorial d’un site web à la publication des contenus, en passant par la définition des cibles et l’analyse de performance. Le métier de content manager est donc un métier polyvalent, combinant des compétences en rédaction, en communication, en marketing et bien d’autres disciplines.

Le content manager est souvent assimilé au rédacteur web. Bien qu’il doive connaître les règles de rédaction web et les techniques de SEO, son travail ne se résume pas à écrire des articles ou des newsletters. Ses contenus numériques peuvent aussi prendre la forme de vidéos, d’animations, d’images… selon les supports et les canaux de diffusion choisis. Certains peuvent aussi le confondre avec le community manager. Contrairement à ce dernier, le content manager ne développe pas uniquement une communauté sur les réseaux sociaux, mais sur l’ensemble des supports numériques utilisés par l’entité qu’il représente.

Que fait un content manager ?

Le content manager joue un rôle essentiel dans la valorisation sur le web de l’image de l’entité pour laquelle il travaille. Ses missions varient en fonction des besoins et des objectifs de celle-ci. Il peut être amené à : 

  • créer une stratégie et une ligne éditoriale
  • établir un planning de publication en tenant compte des événements généraux et ceux spécifiques à l’entreprise
  • mettre en ligne des contenus numériques 
  • choisir les supports et les canaux de diffusion (réseaux sociaux, blog, pages web…)
  • modérer, animer et mettre à jour les contenus numériques
  • faire de la veille concurrentielle 
  • mesurer et analyser les performances des contenus 

Au cœur de la communication digitale et du brand content d’une entreprise ou d’une marque, le content manager est appelé à réaliser différents types de travaux, jusqu’à la coordination des équipes chargées de la production des contenus (rédacteurs, community manager, graphiste…). 

Quelles sont les compétences clés d’un content manager ?

Étant polyvalent, le métier de content manager nécessite la maîtrise de plusieurs compétences techniques. Qualités rédactionnelles, compréhension des enjeux SEO, maîtrise des outils numériques… les aptitudes du content manager sont aussi riches que diversifiées. 

Maîtrise de la rédaction web et des règles SEO 

Un content manager est amené à écrire des articles et des textes pour un site web, une page sur les réseaux sociaux ou un blog. Pour mettre en valeur l’entité qu’il représente, ses contenus doivent être de qualité et répondre aux normes actuelles du web. Un bon content manager doit avoir une belle plume, un vocabulaire riche, une maîtrise de la langue dans laquelle il écrit et une certaine connaissance de son domaine d’activité. Il doit pouvoir écrire des textes attractifs adaptés à ses cibles. Le content manager doit être à jour sur les pratiques liées au référencement naturel (SEO) pour donner la chance à ses contenus d’atteindre leurs objectifs.

Aisance en matière d’outils de création et de gestion de contenus

Pour faciliter le travail du content manager, plusieurs outils sont à sa disposition. Ils sont utiles pour la création, la publication, la modification et la gestion de ses contenus. Parmi les outils et logiciels à maîtriser, on retrouve ceux qui permettent de trouver les bons mots clés (SemRush, 1.fr, YourTextGuru…) ou des idées de contenu (Google Trends, BuzzSumo, Answer The Public…). Ceux qui aident à gérer les contenus, comme WordPress, Joomla ou Wix, et à créer des visuels (Canva, Illustrator, Photoshop…) sont également indispensables. Un bon content manager doit aussi les bases du code HTML, CSS et JavaScript.

Maîtrise des outils de mesure et d’analyse du trafic 

Analyser l’impact des contenus numériques produits fait partie des grandes missions du content manager. Pour mesurer leur performance, les retombées des campagnes marketing et le comportement des visiteurs, différents outils sont mis à disposition. On peut citer à ce titre Google Analytics, SimilarWeb et Ahrefs. Le content manager doit savoir lire et interpréter les indicateurs clés (KPI) et les statistiques, pour en tirer des conclusions et prendre les mesures nécessaires.

Connaissance des principes du marketing digital et du brand content

Pour produire des contenus efficaces et de qualité, un content manager doit connaître et comprendre les principes du marketing digital et du brand marketing. Storytelling, copywriting, inbound marketing, SEO… il doit être capable de mettre en place une stratégie éditoriale et de communication cohérente à partir de ces fondamentaux

Compétences humaines

Devenir content manager ne requiert pas uniquement des compétences techniques. Ce métier nécessite également des compétences humaines, notamment le leadership. Un content manager doit savoir gérer une équipe et les problématiques qui y sont associées (planning, objectifs, conflits…). Il doit aussi être attentif aux feedbacks et critiques des internautes, et savoir en tirer parti pour corriger et améliorer ses contenus. Le domaine du numérique étant en constante évolution, le métier de content manager doit également se plier aux changements. Le content manager se doit ainsi d’être réactif face aux évolutions du web et de s’y adapter. Enfin, un bon content manager doit avant tout être passionné par l’univers du web et avoir un esprit innovant.

“Le content manager a un rôle à la fois stratégique et opérationnel.”

Quelles études pour devenir content manager ?

Pour devenir content manager, vous n’avez pas besoin de diplôme spécifique. Toutefois, un cursus dans les domaines du marketing, de la communication ou encore du journalisme peut être pertinent.

Généralement, vous pouvez exercer le métier de content manager à partir d’un niveau de formation bac +3. Une licence professionnelle Métiers du numérique ou E-commerce et marketing du numérique, avec quelques années d’expérience, peut par exemple vous ouvrir les portes du content management. Avec un master (bac +4 ou +5) en journalisme ou en communication digitale, vous aurez davantage de chance d’y accéder.

Hormis le cursus universitaire, il peut être intéressant de suivre des formations professionnelles. De plus en plus d’organismes proposent des formations en rédaction web, en SEO, en marketing digital, en storytelling… Ces formations permettent d’acquérir les compétences nécessaires pour générer des contenus numériques adaptés aux besoins du web actuels. Elles permettent également de maîtriser les divers outils indispensables en matière de content management.

Quelle est la place du content manager dans le paysage numérique ?

Au sein d’une marque, d’une entreprise ou d’une entité donnée, le content manager a un rôle à la fois stratégique et opérationnel. Le content manager défend avant tout l’image de la marque pour laquelle il travaille. Il est chargé de produire des contenus numériques reflétant effectivement ses valeurs, ses objectifs, ses principes et son style. Il doit veiller à la cohérence des actions de la marque sur tous les supports de diffusion utilisés. Les stratégies qu’il met en place déterminent la manière dont l’entreprise communiquera sur le web, que ce soit à travers les réseaux sociaux, les newsletters ou les sites internet. La notoriété de la marque dépendra ainsi grandement du content manager.

Le content manager étant multi-casquette, il sert aussi d’intermédiaire entre différents départements d’une entreprise. Il fait le pont entre le service marketing, l’équipe chargée de la communication, les développeurs web, le service client… Il doit garantir que les actions de chaque département soient coordonnées et s’alignent aux objectifs de la marque, tout en répondant aux attentes du public. Ses compétences d’organisation, de planification et d’analyse sont indispensables pour cette tâche. Il est d’ailleurs un acteur clé dans l’évaluation des performances des contenus créés et diffusés.

Enfin, le content manager est aussi au service des internautes. Il s’assure que les contenus numériques soient assez pertinents et engageants pour offrir une expérience utilisateur optimale. Il veille à fournir les informations et les données nécessaires, ainsi que des contenus innovants au public. Il fait le lien entre les internautes/consommateurs et la marque, et leur permet de naviguer en toute aisance dans l’univers complexe du numérique.

Le content manager est donc bien plus qu’un simple créateur de contenus. Il influence l’interaction entre l’entreprise et son public, et l’image sur le web de celle-ci. 

Dans quels domaines un content manager peut-il exercer ?

Les contenus numériques étant aujourd’hui considérés comme « roi », le métier de content manager est ouvert à de nombreux domaines : 

  • le e-commerce : il s’agit d’un domaine dans lequel on voit généralement un content manager. Il est responsable des contenus d’une entreprise vendant des produits ou des services en ligne. Son travail peut aller de la rédaction de fiches produits, de newsletters, d’articles de blog, à la création de contenus vidéos. 
  • le marketing et la publicité : ses missions varient en fonction du projet. Il peut être chargé de réaliser des audits, de superviser une équipe de vidéastes, de graphistes, de storytellers… et de gérer le calendrier des publications.
  • le tourisme et l’hôtellerie : une agence de voyages peut avoir recours à un content manager pour l’aider à promouvoir des destinations ou à gérer le service client. Il peut notamment s’occuper de la rédaction des guides de voyage ou de la réalisation de vidéos de promotion.
  • les médias : dans une entreprise média et d’édition, le content manager sera la touche de modernité et d’innovation. Il sera chargé d’adapter les contenus traditionnels aux besoins du web et de les référencer. Il peut aussi générer des podcasts ou animer les forums de discussion.
  • l’éducation : un content manager peut travailler pour une entreprise qui propose des formations, des cours en ligne, des MOOC… Dans ce type d’organisation, son travail consiste à générer des ressources pédagogiques (tutoriels, cours, vidéos éducatives…). Il peut aussi gérer le site web d’un établissement ou d’un organisme de formation, que ce soit en matière de promotion, de communication ou encore de veille.

Il ne s’agit là que de quelques exemples, mais les domaines nécessitant l’intervention d’un content manager sont très vastes. Dès lors qu’une entité souhaite marquer et développer sa présence sur le web, elle peut avoir recours à un content manager.

Combien gagne un content manager ?

Le métier de content manager vous intéresse et vous vous demandez s’il gagne bien. Tout dépend de l’employeur, du secteur d’activité et des tâches assignées. Néanmoins, selon le site Glassdor, un content manager débutant peut toucher entre 2 500 € et 3 300 € brut mensuel en moyenne. Un content manager confirmé, lui, peut gagner jusqu’à 37 000 € brut annuel, tandis qu’un senior (+ de 5 ans d’expérience) peut atteindre les 50 000 € brut.

Pour prétendre à un salaire plus élevé, n’hésitez pas à vous spécialiser dans une niche ou une compétence spécifique. Formez-vous sur des outils et logiciels modernes pour compléter votre expérience et proposer des services innovants.

Content manager : vaut-il mieux travailler en agence, en entreprise ou en freelance ?

Le métier de content manager peut s’exercer en agence, en entreprise ou en freelance. Chacun de ces contextes présente des avantages et des inconvénients.

Content manager en agence

Opter pour le travail en agence, c’est choisir la stabilité. Un content manager en agence bénéficie d’un contrat de travail lui assurant divers avantages tels que les congés payés ou la sécurité sociale. Il perçoit un salaire fixe et régulier. En agence, le content manager dispose d’un portefeuille de clients et d’un éventail de projets. Il peut non seulement recevoir des primes, mais il acquiert aussi de nouvelles compétences à chaque projet. Le seul point négatif du travail en agence est que le content manager ne peut pas toujours choisir ses clients ou imposer ses tarifs.

Content manager en entreprise

Tout comme le content manager en entreprise, celui en entreprise bénéficie d’une certaine stabilité financière. À la différence du travail en agence, le content manager produit des contenus exclusivement pour son entreprise. Il peut ainsi être amené à se spécialiser dans une thématique ou un domaine précis. L’avantage d’exercer en entreprise est la possibilité de faire évoluer sa carrière au sein de la structure. Le content manager peut aussi accéder à différentes ressources et outils pour mener à bien sa mission ou pour se former. L’un des inconvénients de cette option est que le travail peut vite devenir monotone car le public cible est toujours le même.

Content manager en freelance

De plus en plus de content managers se lancent en freelance. Cette option offre de l’autonomie et de la flexibilité. Vous travaillez à votre rythme, sans contrainte de temps ni de lieu. Les clients imposent généralement une deadline qu’il faut respecter, mais n’exigent pas toujours de travailler à des horaires fixes. Exercer en freelance permet de sélectionner les missions et les projets, mais aussi de fixer les tarifs. Le content manager a ainsi une plus grande liberté dans l’accomplissement de ses missions. Toutefois, le travail en freelance est synonyme d’incertitude et d’instabilité. En plus de son travail de création, de gestion et de diffusion de contenus, il doit aussi prospecter, gérer sa comptabilité, négocier avec les clients et bien d’autres responsabilités. Pour ce qui est de sa rémunération, tout dépend des missions décrochées et des tarifs conclus.

Quelles sont les perspectives d’évolution d’un content manager ?

Selon son profil, ses compétences et ses objectifs, le content manager peut aspirer à des métiers à plus grandes responsabilités. Les perspectives d’évolution de carrière dans ce domaine sont nombreuses

Chef de rubrique

Il sera à la tête d’une rubrique et sera en charge de la supervision d’une équipe de rédacteurs. Il devra veiller à la coordination des membres de l’équipe et à la cohérence des contenus. Ce poste nécessite une connaissance dans un domaine spécifique et un leadership efficace.

Digital brand manager

Ce poste consiste à gérer l’ensemble de la communication digitale d’une ou de plusieurs marques. Il nécessite la maîtrise des différents supports numériques (site web, réseaux sociaux, applications mobiles…) et des outils marketing et de communication. Le digital brand manager est celui qui assure l’e-réputation d’une marque. Il doit ainsi savoir analyser le marché et établir une stratégie de veille concurrentielle. 

Consultant en content marketing

Ce spécialiste accompagne les entreprises dans la définition et la mise en œuvre de leur stratégie de contenu marketing. Sa mission va de la réalisation d’audit et d’expertise à la formation des équipes internes, en passant par la création de personas et de stratégie SEO. Son intervention doit pouvoir influencer le comportement et les actions du public cible.

Un content manager spécialisé dans les contenus pour médias sociaux peuvent devenir directeur des médias sociaux (Head of social media). Son rôle sera de superviser les équipes et les activités relatives aux plateformes de médias sociaux. Cette position implique une connaissance avérée de ce canal de diffusion. 

Ces articles devraient vous plaire

Meilleurs outils de rédaction de contenu web SEO : Top 10

Découvrez notre classement des meilleurs outils de rédaction web et SEO : les infos pour faire votre choix.

Temps de lecture : 15 minutes

Comment rédiger une annonce immobilière ?

Tous nos conseils pour rédiger efficacement votre annonce de vente ou de location d’un bien immobilier.

Temps de lecture : 10 minutes

Curation d​​​​​e contenu : qu’est-ce que c’est ?

Guide complet pour tout savoir sur la curation de contenu et les avantages de l’intégrer à votre stratégie de communication.

Temps de lecture : 7 minutes

Longue traîne en SEO : qu’est-ce que c’est ?

Découvrez les mots clés longue traîne en SEO, une stratégie de ciblage puissante pour optimiser votre référencement naturel.

Temps de lecture : 9 minutes

Convaincu ?

Profitez de contenus optimisés pour votre SEO, rédigés par des professionnels et livrés en 5 jours ou 48h. Nous attendons votre brief !

  • 1200 rédacteurs
  • Brief en 5min
  • Arthur
  • Manon