Aller au contenu

✍️ Profitez de 2000 mots pour tester sans risque :

Commander un texte

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ?

Découvrez comment fonctionnent les moteurs de recherche comme Google, Bing, Yandex, Qwant… critères de classement SEO.

Par Wendy Cournal

Publié le 29 mai 2024 - Mis à jour le 13 juin 2024

Temps de lecture : 11 minutes

Chaque jour, des milliards de requêtes sont effectués sur les moteurs de recherche, en quête d’informations, de produits ou de services. Google, leader incontesté du secteur, traite plus de 70 000 requêtes par seconde, soit plus de 5,7 milliards par jour. 

Comment fonctionnent les moteurs de recherche ? Comment classent-ils les pages web pour offrir les résultats les plus utiles aux internautes ?

Pour répondre à ces questions, nous devons comprendre le mécanisme et les algorithmes de ces outils de recherche. 

Un moteur de recherche, c’est quoi ?

Un moteur de recherche est un outil incontournable pour naviguer sur internet. Il fonctionne comme un intermédiaire entre l’internaute et les milliards de sites internet qui existent. Il donne accès à une multitude de ressources en ligne : 

  • pages web ;
  • images ;
  • vidéos ;
  • podcasts ;
  • forums ;
  • map ;
  • actualités ;
  • documents…

Une fois connecté sur Google, YouTube ou Qwant, il suffit de poser une question sous forme de mots-clés ou même de lui parler grâce à la recherche vocale. Le moteur se met en marche et explore internet pour identifier les sites pertinents à votre requête.

“Si votre site se retrouve en 2ème page, il est quasiment invisible pour les utilisateurs”

Comprendre le fonctionnement des moteurs de recherche

Pour comprendre comment opèrent les moteurs de recherche, découvrons les processus complexes et fascinants qui se cachent derrière ces outils. 

L’exploration du site (crawling)

Les moteurs de recherche explorent internet à l’aide de robots appelés «crawlers» ou «spiders». Ces derniers ont pour rôle d’identifier les nouvelles pages et d’évaluer leur contenu pour faciliter leur indexation.

Comment fonctionne le crawl ?

Les crawlers de Google, Bing ou Yahoo fonctionnent de manière similaire, mais avec leurs propres techniques et priorités. Ils lisent les textes, regardent les images et passent de page en page en identifiant les liens vers d’autres pages. C’est pour cela qu’il est important en SEO d’établir un maillage interne efficace entre les pages de votre site web, en utilisant une arborescence en cocon sémantique.

Qu’entend-on par budget crawl ?

Les ressources des spiders sont limitées. Ils ne peuvent explorer qu’un certain nombre de pages définies. Cette limite permet d’éviter que l’exploration se concentre sur un seul site au détriment des autres.

La mise en cache

Les moteurs de recherche disposent d’une gigantesque base de données (index). Ils y stockent en temps réel les informations des sites crawlés. Ce processus s’appelle une « mise en cache » ou une « mise en mémoire ».

Lorsqu’un internaute tape un mot ou une expression clé sur Google, par exemple, le moteur consulte d’abord son index. Il va identifier les pages les plus adéquates pour cette requête et les présenter dans ses résultats de recherche (SERP).

L’indexation

Les moteurs de recherche sont comme d’immenses bibliothèques. L’indexation, c’est l’étape de traitement et de classement d’un site internet dans ces archivages.

Comment ça se passe sur Google ?

Après avoir parcouru et analysé le contenu d’une page web, le bot de Google (Googlebot) tente de comprendre le sujet et la valeur du site. Il lui attribue une place dans son index, comme si on rangeait un livre dans une étagère spécifique.

Attention ! Pas de place garantie

Ce n’est pas parce qu’un site est indexé qu’il apparaîtra forcément en première page de Google ou d’autres moteurs. Son positionnement dépend de plusieurs paramètres, notamment sa pertinence et le niveau de concurrence.

Les limbes de Google

Si votre site se retrouve en 2ème page (ou plus), il est quasiment invisible pour les utilisateurs. C’est comme un livre caché tout au fond d’une bibliothèque poussiéreuse, personne ne le trouvera.

Le positionnement

Atteindre la première position sur le moteur de recherche Google, c’est le Saint Graal du référencement SEO. C’est là que l’indexation prend tout son sens. Une fois le site indexé, il sera positionné en fonction de différents critères on et off-page.

Quels sont les critères SEO on-page ?

Ils concernent le site internet lui-même : 

  • la qualité du contenu : originalité, richesse informative, expertise ;
  • la structure du site : ergonomie, code HTML, temps d’affichage ;
  • la vitesse de chargement, etc. 

Quels sont les facteurs off-page ?

Ils se rapportent à la popularité du site : 

  • le nombre de liens entrants venant d’autres sites web ;
  • la qualité des backlinks ;
  • les citations sur internet ;
  • la présence et les mentions sur les réseaux sociaux : Facebook, Instagram, X, TikTok, etc.

Le fonctionnement des moteurs de recherche est un processus en constante évolution. Les algorithmes s’affinent, les facteurs de classement se complexifient, et l’optimisation SEO devient un art de plus en plus pointu.

Comment les moteurs de recherche indexent et classent les sites web ?

Chaque liste de résultats que vous voyez sur internet repose sur un système appelé « ranking ». Voici comment fonctionnent les moteurs de recherche tels que Google.

Le ranking : classer les pages les plus pertinentes

L’objectif est simple : faire en sorte que les 10 premiers résultats correspondent le mieux possible à la requête de l’internaute. Pour y parvenir, Google utilise des algorithmes complexes qui analysent une multitude de critères pour classer les pages.

Les différentes méthodes de ranking

Le géant du web utilise plusieurs techniques de ranking.

  • La localisation des mots-clés : plus les mots-clés de la requête apparaissent dans des zones stratégiques de la page web telles que l’URL, le titre ou les en-têtes, plus la page sera considérée comme fiable.
  • La mise en avant des mots-clés : les mots en gras ou mis en valeur dans les balises HTML (comme h1 ou h2) attirent l’attention de Google. Ils indiquent une meilleure correspondance avec la recherche de l’internaute.
  • La correspondance des keywords : Googlebot analyse la proximité des mots-clés dans la requête et dans le contenu de la page. Il privilégie les pages dont les mots-clés correspondent étroitement à ceux recherchés par l’utilisateur.
  • La fréquence des mots-clés : un mot-clé rare et spécifique aura plus d’impact qu’un mot-clé commun, car il indique un contenu plus précis et ciblé.

Le tri par popularité : la course aux backlinks

Plus une page reçoit de liens de sites web de qualité, plus elle est jugée comme populaire et importante. C’est ce qu’on appelle le PageRank, une méthode de tri popularisée par la firme de Mountain View. 

Dans le détail, Google analyse ces backlinks pour déterminer la crédibilité et la pertinence de chaque page. Plus un site web est populaire et pertinent, plus les liens qu’il émet vers d’autres pages ont de valeur.

Cependant, la qualité des liens est essentielle. Un lien issu d’un site sans rapport avec votre requête n’aura que peu d’impact. C’est par exemple le cas d’un blog de beauté qui envoie un lien vers un site de cuisine.

La mesure du comportement utilisateur : comprendre les internautes

Les moteurs de recherche ne se contentent pas d’analyser les liens. Ils observent également le comportement des internautes pour affiner leur ranking.

Concrètement, ils analysent plusieurs indicateurs tels que :

  • le taux de clic (CTR) : plus une page est cliquée souvent, plus elle est considérée comme pertinente ;
  • le taux de rebond (SERP Bounce) : l’internaute quitte rapidement une page après l’avoir consultée, car le site n’a pas répondu à sa requête ;
  • le Pogosticking : l’utilisateur clique rapidement sur plusieurs résultats, puis revient sur la page de résultats pour cliquer sur un autre lien.

En analysant ces indicateurs, les moteurs de recherche peuvent identifier les pages qui répondent le mieux aux attentes des internautes et les classer en conséquence.

Quels sont les différents types de résultats de recherche ?

Sur Google, trois catégories principales de résultats apparaissent sur une page de résultats.

Les résultats organiques

Aussi appelés liens naturels, les résultats organiques sont le fruit d’une stratégie d’optimisation SEO efficace. Ces liens qui ne sont pas payés. L’algorithme de Google prend en compte plusieurs facteurs pour les positionner tels que :

  • leur pertinence par rapport à la requête saisie ;
  • l’optimisation technique ;
  • l’expérience utilisateur

Les résultats organiques sont souvent perçus comme plus fiables et crédibles par rapport aux résultats payants. De plus, se classer naturellement en haut des résultats peut générer un trafic constant et de qualité sans coûts publicitaires.

Les résultats sponsorisés (liens commerciaux)

Les liens commerciaux ou résultats sponsorisés, comme leur nom l’indique, sont des annonces payantes qui apparaissent en haut de la page de résultats. Ils sont facilement reconnaissables grâce à la mention « Annonce ».

Opter pour les liens sponsorisés (payants), c’est privilégier la rapidité des résultats. Ils permettent de toucher une cible définie et d’augmenter la visibilité pour des mots-clés spécifiques en un temps réduit.

recherche Google

Le principe est simple ! Créer des campagnes publicitaires sur la plateforme Google Ads et enchérir sur des mots-clés pertinents pour vos produits ou services. Les résultats sont ensuite classés selon 4 critères :

  • la pertinence de l’annonce ;
  • le nombre de clics ;
  • le coût par clic (CPC) ;
  • le niveau de concurrence.

Le principe est simple ! Créer des campagnes publicitaires sur la plateforme Google Ads et enchérir sur des mots-clés pertinents pour vos produits ou services. Les résultats sont ensuite classés selon 4 critères :

  • la pertinence de l’annonce ;
  • le nombre de clics ;
  • le coût par clic (CPC) ;
  • le niveau de concurrence.

Les fonctionnalités SERP

Ce sont des éléments enrichis qui apparaissent sur les pages de résultats de Google en plus des résultats organiques et payants classiques.

Quels sont leurs objectifs ?

Ces fonctionnalités visent :

  • enrichir l’expérience utilisateur (UX) : offrir des réponses plus complètes et visuellement attrayantes aux requêtes recherchées ;
  • favoriser la diversité des résultats : aller au-delà des simples liens bleus et proposer différents formats de contenu ;
  • se démarquer de la concurrence : avoir une présence plus visible et engageante dans les résultats de recherche.

Quels sont les avantages d’apparaître dans les fonctionnalités supplémentaires ?

  • Améliorer le taux de clics (CTR) : se positionner dans le top 5 des moteurs de recherche attire l’attention des utilisateurs et les incite à cliquer sur votre plateforme.
  • Accroître la visibilité de la marque : renforcer la reconnaissance et la notoriété de votre site web.
  • Générer du trafic ciblé : attirer des visiteurs qualifiés et intéressés par votre offre.
  • Optimiser le référencement SEO : ces fonctionnalités supplémentaires peuvent avoir un impact positif sur votre classement organique.

Les fonctionnalités SERP les plus connues

Google propose une grande variété de fonctionnalités.

  • Les extraits enrichis (Rich Snippets) ou « Position 0 » : ils affichent des informations supplémentaires comme des avis, des événements, des critiques ou des recettes. Ils incluent une URL, un titre bleu, une image, une courte description enrichie et des notes avec étoiles.
  • Le Pack d’images : lorsque la requête comporte un volet visuel, Google met en avant les résultats visuels qu’il juge plus pertinents que les textes. Cette fonctionnalité offre une expérience utilisateur enrichie et intuitive.
  • Sitelinks : ce sont des raccourcis pratiques pour permettre aux internautes de naviguer plus facilement sur votre site web. Par exemple, en dessous du site Leboncoin, Google affiche des liens vers : Annonces, Voitures, Île-de-France, Connexion et Sécurité.
  • Autres questions posées ou People Also Ask (PAA) : cette fonctionnalité suggère des questions connexes à la requête initiale pour approfondir la recherche de l’utilisateur. C’est un outil précieux pour les rédacteurs web SEO qui souhaitent enrichir leur contenu.
  • Le Pack Local : il affiche des entreprises locales avec leurs évaluations et informations de contact. En un clic sur une épingle de la carte, l’internaute accède à la fiche Google Business Profile de l’établissement (photos, adresse, horaires d’ouverture, numéro de téléphone…).

La liste des fonctionnalités complémentaires du géant d’internet est en constante évolution. Il est donc important de se tenir informé des dernières tendances et des meilleures pratiques SEO pour un meilleur classement.

Classement dans les moteurs de recherche : les 3 piliers d’une stratégie SEO efficace

Pour se hisser en tête des résultats, il faut comprendre comment fonctionnent les moteurs de recherche. Il convient ensuite de maîtriser les 3 piliers fondamentaux du référencement naturel SEO.

Le SEO technique : renforcer les fondations de son site

Le SEO technique consiste à optimiser les aspects on-page d’un site internet pour faciliter son exploration, son indexation et sa compréhension. 

  • La vitesse de chargement : un site web qui s’affiche en moins de deux secondes offre une meilleure expérience utilisateur (UV) et est mis en avant dans les résultats de recherche.
  • L’optimisation mobile : Google utilise le « mobile-first indexing » pour indexer et classer les versions mobiles des sites dans ses Search Engine Result Page. Il privilégie les sites responsives.
  • Le Sitemap XML : il liste toutes les pages d’un site et fournit des informations précieuses à chaque page (URL, hiérarchie, date de dernière mise à jour, fréquence de MAJ…).
  • Le fichier robots.txt : placé à la racine du site, il contient des instructions précises pour guider les robots dans le crawl et l’indexation des pages (pages autorisées, interdites, feuille de style CSS…).
  • L’architecture du site : une structure claire et logique facilite la navigation et le référencement SEO (catégories, liens internes, URL descriptives pour chaque page, choix des mots clés…).
  • Le protocole HTTPS : un site sécurisé via HTTPS inspire confiance aux utilisateurs et bénéficie d’un meilleur référencement organique. 
  • Les données structurées : elles enrichissent les informations sur le site et améliorent sa visibilité dans les résultats web (extraits de texte, images, étoiles de notation…).

Le SEO sémantique : viser l’intention de recherche

Le SEO sémantique va au-delà des mots-clés et se focalise sur le sens et le contexte de votre contenu. Il s’agit de comprendre l’intention des internautes et de leur fournir des informations fiables et utiles. 

  • L’analyse de l’intention de recherche : identifier ce que les utilisateurs recherchent réellement derrière leurs mots-clés (informations sur un produit ou un service, achats, abonnements…).
  • L’optimisation des entités : associer le contenu à des entités pertinentes (personnes, lieux, concepts…) pour aider les robots à mieux comprendre le contexte.
  • La recherche de mots-clés basés sur des sujets précis : viser des thématiques plus larges plutôt que des mots-clés isolés (analyser les requêtes les plus utilisées par les prospects).

Le SEO sémantique vous invite à adopter une vision globale et stratégique de votre contenu. La maîtrise des sujets et le choix judicieux de vos mots-clés optimisent la visibilité de votre site et l’expérience utilisateur.

L’acquisition de backlinks : tisser une toile de popularité

Les backlinks, ou liens entrants, sont des liens d’autres sites internet pointant vers le vôtre. Ils indiquent à Google que votre plateforme est reconnue et fiable. Pour obtenir des backlinks de qualité, vous pouvez :

  • créer du contenu de valeur : des articles informatifs et partageables incitent naturellement d’autres sites à vous citer ;
  • participer à des forums et des communautés : interagissez avec votre audience et proposez des liens pertinents vers votre site ;
  • faire du netlinking : échangez des liens avec des sites web partenaires dans votre domaine d’activité.

Se classer de façon naturelle dans les SERP des moteurs de recherche est un travail de longue haleine. Le SEO requiert de la technicité, de la rigueur et de la patience.

Quels sont les principaux moteurs de recherche en 2024 ?

Internet regorge d’applications de recherche, chacune avec ses propres fonctionnalités et son public cible. 

Google : le géant incontesté

Google domine le marché de la recherche en ligne, avec une part de marché colossale dans toutes les régions étudiées :

  • France : 91,14 %
  • Europe : 91,91 %
  • Monde : 91,56 %

Bing

Derrière Google, on retrouve Bing :

  • France : 5,25 %
  • Europe : 3,87 %
  • Monde : 3,1 %

Yandex.ru

C’est le moteur de recherche le plus populaire en Russie.

  • France : 1,07 %
  • Europe : 1,65 % 
  • Monde : 1,49 %

AOL

AOL affiche des parts de marché respectables :

  • France : 2,27 %
  • Europe : 1,25 %
  • Monde : 1,36 %

Yahoo

Yahoo reste un acteur notable : 

  • France : 1,32 %
  • Europe : 0,98 %
  • Monde : 1,47 %

DuckDuckGo

Ce moteur de recherche est axé sur la protection de la vie privée et ne collecte aucune donnée personnelle de l’utilisateur.

  • France : 0,59 %
  • Europe : 0,58 %
  • Monde : 0,69 %

Qwant

Qwant est un moteur de recherche français qui prône le respect de la vie privée des internautes.

  • France : 0,53 %
  • Europe : 0,20 %
  • Monde : 0,67 %

Ecosia

Cette application milite pour la protection de l’environnement. Il reverse 80 % de ses bénéfices à des projets de reforestation.

  • France : 1,14 %
  • Europe : 0,33 %
  • Monde : 0,29 %

Le paysage des moteurs de recherche est riche et diversifié. Le choix dépend des besoins et des préférences de chaque utilisateur.

Ces articles devraient vous plaire

Longue traîne en SEO : qu’est-ce que c’est ?

Découvrez les mots clés longue traîne en SEO, une stratégie de ciblage puissante pour optimiser votre référencement naturel.

Temps de lecture : 9 minutes

Core Web Vitals : qu’est-ce que c’est ? Guide complet

Découvrez les Core Web Vitals, leurs fonctionnements et comment les améliorer pour votre référencement naturel.

Temps de lecture : 8 minutes

Améliorer son positionnement dans Google : nos 7 conseils SEO à suivre en 2024

Découvrez comment améliorer votre positionnement sur Google en 2024 avec nos 7 conseils pour apparaître en 1ère page.

Temps de lecture : 9 minutes

Google Actualités : comment apparaître dans Google News ?

Notre guide complet pour apparaître dans Google Actualités. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour utiliser ce puissant canal de trafic.

Temps de lecture : 10 minutes

Convaincu ?

Profitez de contenus optimisés pour votre SEO, rédigés par des professionnels et livrés en 5 jours ou 48h. Nous attendons votre brief !

  • 1200 rédacteurs
  • Brief en 5min
  • Arthur
  • Manon